Grippe saisonnière

À compter du 16 mars 2018, et pour le reste de la saison, la vaccination contre la grippe saisonnière est maintenant offerte aux clientèles suivantes :

  • Enfants en bonne santé âgés de 6 à 23 mois inclusivement;
  • Enfants de 2 à 17 ans sous traitement prolongé à l'acide acétysalicylique (AAS ou aspirine);
  • les enfants de 2 à 17 ans présentant un risque élevé de complications
  • les personnes résidant en centre d'hébergement et de soins de longue durée.

 Consulter ou rester à la maison ?

Pour ceux et celles faisant partie d'un groupe de personnes vulnérables (enfant en bas âge, femmes enceintes, personnes ayant une maladie chronique, personnes âgées), il est préférable de consulter en cas de grippe. Pour les autres, il est préférable de simplement rester à la maison, de se reposer et de bien s'hydrater.

1. En cas de doute, il est recommandé d'appeler le service Info-Santé en composant le 811. Des infirmières qualifiées fourniront des conseils judicieux en précisant si une consultation médicale est requise. Vous pouvez aussi consulter l'outil d'aide à la décision.

2. En cas de symptômes plus sérieux (mauvais état d'éveil malgré un traitement contre la fièvre, incapacité de boire ou manger pendant plusieurs heures, impossibilité de marcher ou de se tenir debout, confusion soudaine, convulsions), il est recommandé de se rendre à l'urgence et d'observer les mesures d'hygiène respiratoire (port du masque, lavage des mains, etc.).


Infection invasive à streptocoque du groupe A


Renseignements généraux


Le streptocoque bêta-hémolytique du groupe A est une bactérie qui peut se retrouver au niveau de la gorge ou de la peau d'enfants et d'adultes en bonne santé. Elle est responsable d'infections telles des amygdalites, des infections de la gorge ou de la peau et la scarlatine.

Pour des raisons inconnues, cette bactérie peut, dans de rares cas, causer des infections graves au niveau des poumons ou des muscles. Au niveau des muscles, l'infection se nomme fasciite ou myosite nécrosante mais on la surnomme la maladie de la « bactérie mangeuse de chair ». Les symptômes sont les suivants :

  • fièvre
  • détérioration de l'état général
  • douleur violente au site de l'infection
  • rougeur s'étendant rapidement.

Où se retrouve cette bactérie ?
Cette bactérie se retrouve au niveau des sécrétions respiratoires des personnes infectées ainsi qu'au niveau des lésions infectées de la peau.

Comment peut-on attraper une infection à streptocoque du groupe A ?
L'infection se transmet par contact avec les sécrétions respiratoires des personnes infectées ou par contact avec des lésions infectées de la peau.

Comment prévenir l'infection à streptocoque du groupe A ?
Il faut:

  • se laver les mains fréquemment avec de l'eau et du savon
  • se couvrir le nez et la bouche lors de la toux et des éternuements
  • utiliser des mouchoirs de papier et les jeter immédiatement après usage

Un traitement antibiotique peut être recommandé pour les personnes qui ont entretenu des contacts fréquents et prolongés avec les personnes malades.

Cliniques santé voyage

Voyager et revenir en santé : les cliniques santé voyage. Sur rendez-vous seulement

Chibougamau et Chapais : Pharmacie Uniprix Duchesne et Morin au 418-748-2606, poste 233

Lebel-sur-Quévillon : Centre de santé Lebel au 819 755-4881, poste 30227

Matagami : Centre de santé Isle-Dieu au 819 739-2515, poste 42264

Radisson : Centre de santé de Radisson au 819 638-8991, poste 0

Registre de vaccination du Québec

Le Registre de vaccination du Québec a été déployé partout au Québec de façon progressive.

Il est déployé depuis le 1er juin 2015 dans le Nord-du-Québec.

Il s'agit d'un fichier informatisé qui contient de l'information sur les vaccins que vous avez reçus. Il permet aux intervenants de la santé autorisés (médecins, infirmières, par exemple):

  • D'avoir accès à votre dossier de vaccination;
  • De communiquer avec vous en cas de rappel d'un lot de vaccin ou si vous devez recevoir d'autres doses d'un vaccin.

Pour en savoir plus, consultez la page du site du ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec sur le Registre de vaccination du Québec ou téléphonez à Services Québec au 1 877 644-4545 (numéro sans frais)

image petite fille souriante dans les bras de dame âgée souriante. Adultes en arrière-plan, heureux.

Vaccination - enfants

 La meilleure protection!
Se faire vacciner, c'est s'offrir la meilleure protection contre certaines maladies graves. Les vaccins constituent le moyen le plus efficace de prévenir la transmission d'infections évitables. La vaccination est l'une des façons les plus sûres de protéger l'enfant et de prévenir des maladies invalidantes ou une mort prématurée résultant d'une infection.

À la naissance, le bébé jouit d'une certaine protection naturelle contre les maladies grâce aux anticorps reçus de sa mère. Toutefois, cette protection naturelle ne dure qu'un an, après quoi le jeune enfant risque de contracter diverses maladies graves, voire mortelles. Heureusement, les parents ont accès à des vaccins permettant d'immuniser l'enfant contre diverses maladies, dont la poliomyélite, la rougeole, les oreillons et la coqueluche, et ce gratuitement.

L'immunisation aide le système immunitaire de l'enfant à bâtir une résistance à la maladie. Les vaccins administrés aux enfants contiennent d'infimes quantités de bactéries ou de virus morts, atténués ou purifiés. Ils stimulent la production, par le système immunitaire, d'anticorps qui s'attaquent aux virus et aux bactéries afin de prévenir la maladie. Le système immunitaire de l'enfant retient le mode de production de ces anticorps particuliers et réagit si l'enfant est de nouveau exposé aux mêmes virus ou bactéries.

Ces vaccins sont généralement administrés par injection. Certains vaccins protègent contre une seule maladie et d'autres, contre plusieurs. La vaccination se fait selon un calendrier très précis et commence habituellement lorsque l'enfant a deux mois.

Calendrier de vaccination recommandé


Protège contre À 2 mois À 4 mois À 6 mois À 12 mois À 18 mois Entre
4-6 ans

4e année
du primaire

3e année
du secondaire
Diphtérie-coqueluche-
tétanos-hépatite B-polio-Hib

t

t t(sans l'hépatite B) t
Pneumocoque t t
t
Rotavirus t t
Grippe (automne-hiver) t(6 à 23 mois) t t
Méningocoque C t t
Rougeole-rubéole-
oreillons
t t
Varicelle t t(depuis le 1er avril 2016)
Diphtérie-coqueluche-
tétanos-polio
t t (sans la polio)
Hépatite B t(le vaccin utilisé protège aussi contre l'hépatite A)
Virus papillome humain t(Ajout des garçons depuis le 1er septembre 2016)

Si la vaccination suscite des réticences chez certains parents, ses avantages l'emportent largement sur les risques. Il n'y a aucune raison de souffrir d'une maladie lorsqu'il existe une façon sûre et efficace de la prévenir

Grâce aux vaccins, de nombreuses maladies sont maintenant rares au Canada. Il est néanmoins important de faire vacciner votre enfant pour les raisons suivantes :

Lorsque les taux d'immunisation diminuent, ces maladies peuvent resurgir, et votre bébé risque de tomber malade. Par exemple, après que le taux d'immunisation contre la rougeole, la rubéole et les oreillons a commencé à diminuer en Grande-Bretagne en 1998, le nombre de cas de rougeole s'est mis à grimper pour atteindre, en 2007, un niveau 20 fois plus élevé.

Les maladies n'ont pas de frontières. Des gens peuvent amener au Canada des maladies évitables par la vaccination et les transmettre aux enfants non vaccinés.

Protégez les autres. Le bébé qui n'a pas encore reçu tous les vaccins nécessaires risque de contracter une maladie évitable. Il y a aussi des personnes qui ne peuvent être vaccinées ou chez qui les vaccins n'ont aucun effet pour des raisons médicales. Seule la vaccination des autres peut conférer une protection aux personnes non vaccinées.

Notre société dépend, pour assurer sa sécurité, de la collaboration de tous. Pour votre part, vous pouvez veiller à ce que votre enfant reçoive les bons vaccins au bon moment.

Pour toute question concernant la vaccination et/ou pour prendre rendez-vous, consultez Info Santé au 8-1-1 ou contactez votre centre de santé :

  • Centre de santé de Chibougamau : 418 748-2676, poste 4204
  • Centre de santé René-Ricard (Chapais) : 418 745-2591, poste 244
  • Centre de santé Lebel : 819 755-4881, poste 227
  • Centre de santé Isle-Dieu (Matagami) : 819 739-2515, poste 2264
  • Centre de santé de Radisson : 819 638-8991, poste 228
  • Beaucanton, Villebois et Val-Paradis: 819 941-3007

Sa santé et celle des autres nous tiennent à cœur !

Référence bibliographique :
SANTÉ CANADA. La vaccination des enfants, [En ligne], 2011, Ottawa, Santé Canada,
[http://www.hc-sc.gc.ca/hl-vs/iyh-vsv/med/immuniz-fra.php] (Consulté en décembre 2013).